S'inscrire à la newsletter
Site réalisé par l'agence bullerouge.com
Objets Artistes Concept Exposition News Galerie Contact Panier FR / EN Mentions légales

Fanny de Rauglaudre

Formée aux Beaux arts de Bordeaux, puis en art thérapie en tant que paire aidante, Fanny de Rauglaudre se distingue par la singulière puissance de son univers artistique. La série de peintures « Sensations premières » s’inspire des paysages boisés et minéraux de son Périgord natal, prédominance de ce vert tendre et épais enveloppant des formes géométriques mystérieusement familières. Elle y explore tout à la fois le chaos, l’écorce terrestre, le silence, les couleurs, le mouvement, l’essence même de la nature, à la recherche du souffle premier de toute création. Ces dessins vont à l’essentiel, avec poésie, sincérité. La sobre intensité du fusain noir trace les contours stylisés de ces silhouettes hybrides qui semblent émerger de cette grande page blanche, presque étonnées de leur apparition. Une légende accompagne le sujet dans l’expression de son état, de sa pensée : humour tendre et mordant, connivence entre le trait et le récit, entre la forme humaine et la forme animale.Telle une voyageuse immobile Fanny explore les sentiers de sa cartographie imaginaire aux frontières mouvantes, indécises et pourtant bien ancrés dans cette nécessité existentielle de créer pour vivre, de vivre pour créer.

Fanny de Rauglaudre

Formée aux Beaux arts de Bordeaux, puis en art thérapie en tant que paire aidante, Fanny de Rauglaudre se distingue par la singulière puissance de son univers artistique. La série de peintures « Sensations premières » s’inspire des paysages boisés et minéraux de son Périgord natal, prédominance de ce vert tendre et épais enveloppant des formes géométriques mystérieusement familières. Elle y explore tout à la fois le chaos, l’écorce terrestre, le silence, les couleurs, le mouvement, l’essence même de la nature, à la recherche du souffle premier de toute création. Ces dessins vont à l’essentiel, avec poésie, sincérité. La sobre intensité du fusain noir trace les contours stylisés de ces silhouettes hybrides qui semblent émerger de cette grande page blanche, presque étonnées de leur apparition. Une légende accompagne le sujet dans l’expression de son état, de sa pensée : humour tendre et mordant, connivence entre le trait et le récit, entre la forme humaine et la forme animale.Telle une voyageuse immobile Fanny explore les sentiers de sa cartographie imaginaire aux frontières mouvantes, indécises et pourtant bien ancrés dans cette nécessité existentielle de créer pour vivre, de vivre pour créer.